Entre vulves


Entre meufs aussi ?

Et oui, nous sommes formidables mais pas parfaites ! Si tu regardes bien le tableau des modes de transmission, ces vilaines infections peuvent très bien se transmettre lors d’un rapport sexuel entre femmes. Les IST les plus fréquentes chez les femmes ayant des rapports sexuels avec d’autres femmes sont l’herpès, le Chlamydia et le HPV (Papillomavirus).
Et en cadeau bonus, tu peux consulter une petite brochure sur les IST entre femmes (Merci à SOS homophobie)


Entre femmes peut-on attraper le VIH ?

Pas de bol ! Il est possible de contracter le VIH lors d’un rapport sexuel entre femmes… En effet, le VIH se transmet par des liquides contaminants tels que le sang et les sécrétions sexuelles (sécrétions vaginales et sperme). Lors d’un cunnilingus entre femmes il y a donc un risque de transmission, bien que faible. Toutefois, ce risque est accru lors de la période de menstruation, le sang étant un liquide très contaminant. Certaines pratiques sexuelles comme l’utilisation d’objets sexuels ou des pratiques BDSM peuvent entraîner des micro-lésions et des saignements qui facilitent la transmission du VIH. Puis bon... gourmandes que nous sommes, certain.e.s consommons ou avons consommé du pénis, parfois moult et parfois sans se protéger. N'oublie pas chouchou que les risques de transmission du VIH augmentent avec le nombre de partenaires.


Comment réduire les risques ?

Quelques trucs de base, qui ne mangent pas de pain !
Se laver les mains avant de se tripoter. Manucure pour tout le monde, bande de biatch ! (évite de griffer le minou graouu de ta partenaire). A plusieur.e.s, évite les doigtés successifs (entre partenaires et d’un trou à l’autre). Attention au brossage de dents et au rasage avant un rapport sexuel, il y a des risques de coupures et lésions… évite aussi de partager brosses et rasoirs.

Nettoyer ses jouets sexuels : ci-joint un petit guide d’usage de nettoyage de tes sextoys en fonction de leurs matières (merci les Klamydia’s). Si tu n'en as pas sous la main ou si tu préfères remuer le potager, ne badine pas sur le rinçage. N’oublie pas que mettre une capote reste le plus simple pour éviter le terreau.

Il existe également des outils de protection qui permettent de réduire les risques de transmission d’IST. Pense aux dépistages (où le faire?) et à vérifier que ta fouffe respire la vie à pleins poumons (plus d’info par ici).