Contraception/IVG


Un baby ? Non merci.

Il t’arrive peut-être de manière ponctuelle ou par pur hasard ou même pour passer le temps d’utiliser le(s) pénis de quelqu’un(s) pour une petite partie de jambe en l’air… Tu utilises peut-être aussi (ou pas) des hormones pour une transition (FtM ou FtX). Comme tu le sais déjà, lors d’une pénétration avec un pénis sans protection et sans contraception il y a, entre autres, risque de marmots. Et tu le sais peut-être (ou pas) mais la prise d’hormones (testostérone for example) ne protège pas de ce risque. Et si on se faisait un petit point sur la contraception ???


Les différentes méthodes de contraception :


Il en existe une moultitude ! Ces méthodes peuvent varier au niveau : du prix et du remboursement, de l’efficacité, de l’utilisation (par rapport/jour/mois/année/vie), de la pose (avec ou sans professionnel.le), des hormones (avec ou sans), de la protection (protège des IST ou pas). Le site Choisirsacontraception propose un tableau comparatif interactif des différentes contraceptions, tu peux sélectionner et comparer en fonction de tes préférences, c’est quand même pas mal… Pour les personnes utilisant déjà des hormones, on recommande plutôt une contraception non hormonale, bien qu’il n'y ait pas d’études sur les interactions, le cocktail d’hormones n'est potentiellement pas top top.

En cadeau bonus plus : un tableau récapitulatif


Contraception d’urgence :


Préservatif qui craque, qui se barre car mal posé ou juste totalement zappé voire un rapport sexuel qui n'était juste pas prévu ou désiré… que faire ? Bien heureusement, tu le sais, il existe des contraceptions d’urgence. La plus connue est la contraception d’urgence hormonale, il en existe deux : 
- la lévonorgestrel (à tes souhaits !) : elle peut être prise jusqu’à 72 heures après la prise de risque (à peu près 3 jours donc). Gratuite pour les mineur.e.s et sans ordonnance.
- l’ulipristal acétate (à tes souhaits ++ !) : elle peut être prise jusqu’à 120 heures après la prise de risque (à peu près 5 jours quoi). Gratuite pour les mineur.e.s mais avec une ordonnance.
Il existe aussi, bien moins connue, une contraception d’urgence avec le DIU(Dispositif Intra Utérin, le stérilet quoi) en cuivre, qui peut être posé dans les 5 jours suivant la prise de risque. Cette méthode est considérée comme la plus efficace.

 
IVG :

Bon, passé le délai de la contraception d’urgence, pas de panique, tu peux envisager une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Il existe deux méthodes d’IVG qui dépendent de ton choix et de la durée de grossesse :
-IVG « médicamenteuse » (prise de deux médicaments différents à 36h/46h d’intervalles) : elle est réalisée dans des établissements de santé, centres de planification, certains cabinets médicaux ou de sage-femmes, jusqu’à 5 semaines de grossesse voire un délai prolongé à 7 semaines en établissement de santé (soit de 7 semaines à 9 semaines après les dernières règles).

- IVG « instrumentale » ou « chirurgicale » (il s’agit de l’aspiration de l’œuf) : elle est réalisée dans un établissement de santé, jusqu’à 12 semaines de grossesse (14 semaines après les dernières règles).

Où avorter ? (bon le site est hétéronormé mais y'a beaucoup d'adresses et tu peux choisir le type d'IVG)


Un baby ? Oui Oui Oui

 
Tu rêves de changer des couches-culottes ? Ok c’est ton choix mais pas encore ton droit... Si le sujet t’intéresse, viens par .